Tel: +33 (0)6. 72. 71. 58. 88. | Mail: contact@svpf.fr


Recherche avancée

Tome 93 - Numéro 2

Avril - Mai - Juin 2009
Actualités en pathologie bovine. Journée sur les maladies vectorielles.
 

Editorial

Après le succès de la journée du 12 juin 2008 consacrée à l’échographie en pratique bovine dont il est toujours possible de se procurer le numéro spécial (incluant un DVD avec des vidéos), la Société vétérinaire pratique de France (SVPF) est de nouveau partenaire de la journée d’enseignement post­universitaire (EPU) de l’Unité de pathologie médicale du bétail et des animaux de basse-cour consacrée aux maladies vectorielles des bovins le 1er avril 2009, à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA). Cette journée s’inscrit dans le cadre des journées annuelles d’« Actualités en pathologie bovine » qui fêtent, ainsi, leurs dix ans d’existence.
De nombreux facteurs sont à l’origine de l’émergence des maladies vectorielles observées en France depuis quelques années (sous-estimation de ces maladies, climat, échanges commerciaux…). Nous avons eu l’occasion de les signaler au cours de nos journées d’EPU. Ce fut le cas en particulier du travail de Guy Joncour sur l’ehrlichiose bovine. Il est bien sûr des nôtres dans cette journée.
L’apparition de la fièvre catarrhale ovine (FCO) ne se limitant plus au mouton sur notre territoire est l’exemple même d’une maladie émergente en France que l’on croyait limitée au bassin méditerranéen mais que l’on n’attendait pas dans le Nord de l’Europe. Son extension sur notre territoire nous montre combien la mise au point sur cette maladie par notre confrère spécialiste sur ce sujet, Stéphan Zientara, sera particulièrement suivie. Il en sera de même pour l’exposé de notre confrère Lazare Tano sur la situation de la FCO sur le continent africain. L’importance des facteurs climatiques entrant en jeu justifiait les interventions de notre confrère de l’Institut Pasteur de Tunis, Ali Bouattour et de Lénaïg Halos, de l’ENVA.
Pour ces raisons, les maladies « exotiques » nous menacent et il importait de présenter des affections vectorielles plus fréquentes en pays chauds qu’en France métropolitaine avec les anaplasmoses et les babésioses (avec notre confrère de la réunion Christophe Jammes) et la fièvre de la vallée du Rift par Jean-Lou Marié.
Enfin, il ne fallait pas oublier les aspects cliniques de ces affections et le problème de leur diagnostic différentiel ou de leur traitement. C’est pourquoi nous avons souhaité inviter une fois de plus nos brillants enseignants franco-québecois Sébastien Buczinski (ancien de l’ENVA) et Anne-Marie Bélanger, de la faculté vétérinaire de Saint-Hyacinthe.
Nous ne pouvions pas oublier qu’il s’agissait aussi de zoonoses et l’un des meilleurs en médecine humaine sur ce sujet est le docteur Jean-Claude George, à l’origine de l’excellent site sur les maladies transmises par les tiques (http://www.maladies-a-tiques.com/).
Conscients que cette journée correspond aux objectifs d’information et de formation continue, la SVPF et les enseignants de l’Unité de pathologie médicale du bétail et des animaux de basse-cour de l’école d’Alfort se sont engagés pour que les textes soient publiés à temps, au titre du deuxième bulletin de l’année 2009 de la SVPF et d’en faire le numéro spécial que vous avez entre les mains.
Nous remercions les sociétés et les laboratoires vétérinaires qui nous ont aidé financièrement spécialement pour cette journée en particulier en nous permettant comme d’habitude d’inviter gratuitement les étudiants vétérinaires (c’est le cas en particulier du laboratoire MERIAL, du laboratoire BAYER Santé Animale, du laboratoire FORT DODGE Santé Animale SAS et des partenaires ayant versé une taxe d’apprentissage aux professeurs Vincent Carlier et Jeanne Brugère-Picoux).
 

Articles dans la rubrique :


Restez informé...

Entrez votre e-mail :

News Letter

Pour se désinscrire : Cliquez ici