Tel: +33 (0)6. 72. 71. 58. 88. | Mail: contact@svpf.fr


Recherche avancée

Lutte contre le gaspillage alimentaire : l’expérience de la ville de Paris | Le plan déchet

Santé Publique & Hygiène des denrées alimentaires »

Les contours du gaspillage alimentaire

Un chiffrage difficile
Le gaspillage alimentaire équivaudrait, selon les sources, à la perte d’1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires au niveau mondial. A l’heure où la lutte contre la famine constitue une priorité sociétale, un tel chiffre a de quoi faire frémir.
Un tiers de la nourriture produite pour la consommation humaine serait ainsi gaspillée chaque année, selon un rapport 2011 de la FAO.
Selon que l’on se situe dans l’hémisphère Nord ou Sud, les sources de gaspillage diffèrent et se  (...)

Santé Publique & Hygiène de l’eau »

Eau, santé publique et compétences vétérinaires

S’il n’est pas ici de notre propos de faire l’inventaire de l’extraordinaire diversité des secteurs d’activité pour lesquels la profession vétérinaire occupe une place privilégiée, l’actua­lité, pour ceux d’entre nous qui exercent des responsabilités dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments, est dominée par un élément nouveau : il s’agit de la question de l’eau et de son impact sur la santé publique. Considérée sous l’angle vétérinaire, cette question se limite à celle de la qualité sanitaire des eaux utilisées en agro­alimentaire. Il s’agit-là d’une préoccupation nouvelle qui a fait irruption de façon spectaculaire dans le monde vétérinaire au travers de la régle­mentation, et tout particulièrement le règlement européen (CE) n° 178-2002 (1) qui positionne l’eau parmi les denrées alimentaires.


Santé Publique & Santé Animale »

Les changements climatiques et leurs impacts sur les systèmes vectoriels

Le climat évolue et change. L’élévation de la température régionale affectera les systèmes biologiques y compris les systèmes vectoriels (vecteur-pathogène-hôte) et les maladies à transmission vectorielle. L’augmentation de la température (attribuée essentiellement aux gaz à effet de serre), notamment dans les zones tempérées et froides, en concert avec les changements dans les précipitations favorisera l’expansion de plusieurs vecteurs. Ceci influencera l’abondance, l’activité, le comportement et la compétence vectorielle de plusieurs arthropodes comme les moustiques et les tiques conduisant à l’émergence de plusieurs épidémies graves (blue tongue/ maladie de la langue bleue, West Nile/fièvre du virus de l’Ouest du Nil, RVF/fièvre de la vallée du Rift, encéphalite à tiques...).

Santé publique : Enjeux institutionnels »

Un Réseau pour rassembler les cadres de la « santé publique vétérinaire » !

Un rapport du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux préconisait la constitution d’une association régie par la loi du 1er juillet 1901.
Ainsi est né, le 19 octobre 2010, le « réseau de santé publique publique vétérinaire » ayant pour vocation de rassembler les cadres de la santé publique vétérinaire et plus généralement les cadres des sciences et domaines du vivant et de l’environnement.
Son siège a été fixé à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne), pôle d’excellence reconnu en matière de santé publique vétérinaire.


Restez informé...

Entrez votre e-mail :

News Letter

Pour se désinscrire : Cliquez ici